Je me lance !!

Je vais donc tenter de faire un blog afin de raconter mon parcours vers l'adoption de mon bébé d'amour que j'espère depuis si longtemps.Je ne sais pas encore ce que je vais écrire au juste,mais bon, je verrais au fil du temps, et vous aussi par la même occasion...
J'espère pouvoir vous raconter ce qui va se passer dans les prochains mois ( en espérant que cela ne soit pas encore des années),partager avec vous mes états d'âme, mes espoirs, mes rires et peut-être mes pleurs ( en espérant qu'ils soient de joie).
J'ai envie de vous faire partager mon long parcours vers l'adoption.
Ce blog sera sans doute l'occasion de mettre par écrit toute cette aventure afin que je puisse la raconter à mon bébé plus tard pour lui montrer que, si je ne l'ai effectivement pas porté dans mon ventre, je le porte depuis très longtemps dans mon coeur et qu'elle fait déjà partie de moi.

adopter au sénégal

Conditions pour adopter au Sénégal:

- célibataire de plus de 35 ans,
- couple marié depuis 5 ans minimum.

Documents à fournir :
- courrier de motivation légalisé par MAE ou Consulat du Sénégal à Paris
- l’agrément,
- copie de la carte d’identité,
- extrait d’acte de naissance,
- extrait d’acte de mariage,
- extrait casier judiciaire,dernier bulletin de salaire.

Par Dakar :
- envoyer son dossier auTribunal Régional Hors Classe de Dakar AEMO Palais de Justice Bloc des Madeleines Dakar Sénégal
- contacter Mr Seck au 00.221.33.821.57.20 (le matin) – responsable AEMO,

Points particuliers :
- l’AEMO de Dakar ne travaille qu’avec la pouponnière de la Médina,
- ne place qu’environ 20 enfants par an (en avril 2008 : 3 ans d’attente !),
- enfant jeune (moins de 1 an),
- adoption par des sénégalais prioritaire quelque soit votre place dans la liste d’attente,
- prévoir un voyage au minimum pour rencontrer la juge pour enfants, Mme Awa Djigal Sy,revenus pris en compte même si cela n’est pas stipulé

Autres villes ou sans passer par le Tribunal de Dakar :
- trouver une structure (pouponnière, ou orphelinat, ou autre) ayant un enfant à adopter,
- ou trouver des parents consentant à une adoption.

Le problème du Sénégal est qu'il y a peu de structure pour accueillir les enfants, de ce fait, il n'est pas forcément facile de trouver un enfant à adopter, à moins :
· de connaître des gens sur place
· d'avoir une proposition d'adoption directe avec les parents. Pour l’adoption directe, il est vivement conseillé de connaître les parents et leurs intentions (risque de racket).
Néanmoins des orphelinats commencent à voir le jour même s'ils servent principalement d'accueil temporaire aux enfants qui retournent après dans leur famille. Il y a aussi la possibilité de contacter les AEMO de chaque région (elles se trouvent dans les enceintes du tribunal régional) mais elles ne seront pas forcément interactives ! Elles vous reçoivent mais ne vous aident en rien. Déposer un dossier est totalement inutile à mois d’avoir des contacts influents sur place.

Procédure :
- consentement à l'adoption des parents, ou du parent restant ou du conseil de famille quand la filiation est connue. Ceci se fait devant notaire. Il y a un délai de rétraction de 3 mois,
- ou s’il n'y a pas de filiation connue, il peut y avoir un tuteur et dans ce cas, il faut obtenir son consentement. Si il n'y a pas de tuteur, ce qui arrive dans la plupart des cas, il faut dans un premier temps que la personne ou l’association ayant recueilli l’enfant aille à la gendarmerie la plus proche pour obtenir un procès verbal d’abandon. Il faut ensuite déposer au tribunal une demande de certificat d'abandon,
- si les parents sont décédés, il faut obtenir les actes de décès. Attention les décès ne sont pas tous déclarés à l’état civil, donc il peut être impossible de les obtenir. Dans ce cas, procéder comme si l’enfant était sans filiation connue,
- obtenir un extrait d’acte de naissance de l’enfant. Si il n’est pas inscrit à l’état civil (ce qui est très souvent le cas), il faut faire un jugement d’inscription à l’état civil auprès du tribunal,
- Pendant ce délai de rétraction de 3 mois pour le consentement, il faut déposer sa requête en vue d’adoption plénière au tribunal régional (cf. liste des documents en 1ère page + extrait acte naissance de l’enfant + consentement à l’adoption). Pour les enfants sans filiation connue, il faut avoir l’extrait d’acte de naissance + certificat d’abandon + avis de la personne / ou association sur l’adoption.
- A la fin des 3 mois du délai de rétractation, il est plus souhaitable de retourner chez le notaire pour notifier que les parents, ou le parent, consent toujours à l’adoption. Ajouter ce document à votre dossier qui se trouve au tribunal,
- Le juge peut alors :
· soit prononcer le placement de l'enfant pendant une période donnée (au max 1 an). Demander au juge de noter l'adresse de votre domicile comme lieu de résidence de l'enfant durant le placement. Ceci équivaut ainsi à une autorisation de sortie du territoire validée par le gouvernement sénégalais et de ce fait l'ambassade de France ne peut ainsi refuser tout visa long séjour à l'enfant.
· soit prononcer l’adoption plénière directement (cas par cas au vu de l’âge de l’enfant, de ses conditions de vie, de vous, etc. ),
- Pendant le placement, l’ambassade de France délivre un visa long séjour d’adoption (la MAI m’a confirmé ce point en avril 2008),
- Avant la fin de la période de placement, il faut contacter le juge afin que votre dossier soit jugé. Il n’y a pas besoin d’être présent,
- Attendre un mois après le jugement d’adoption plénière pour obtenir le certificat de non appel,
- Obtenir un extrait d’acte de naissance mentionnant le jugement d’adoption plénière,
- Direction l’ambassade pour obtenir le fameux visa MAI.

Points particuliers :
- Procédure TOTALEMENT individuelle,
- Prévoir au moins 1 à 2 déplacements sur place durant la procédure.

Passeport de l’enfant :
Le Sénégal délivre depuis cette année des passeports numériques qui ne se font pour le moment qu’à Dakar. L’enfant doit être présent.
Direction Passeport
Dieuppeul Allées Ababacar Sy
Dakar

Ambassade de France :
Liste des documents à fournir :
- agrément,
- acte d’abandon ou consentement à l’adoption,
- si l’enfant est orphelin, l’acte de décès,
- le jugement d’adoption plénière,
- le certificat de non appel,
- passeport de l’enfant,
- actes de naissance de l’enfant avant et après adoption.
MAI :
C’est à la MAI qu’il faut envoyer son dossier (cf. site MAI pour télécharger le dossier), et non l’AFA.


à lire : un article sur les pouponnières de Dakar
http://www.lequotidien.sn/index.php?option=com_content&task=view&id=7796&Itemid=9

4 commentaires:

candice et raphael a dit…

merci beaucoup Line pour tes précieux renseignements.
Je te tiens au courant une fois que j'aurais fait mes démarches moi aussi.
A très bientôt.
PS: je crois les doigts en espérant qu'il n'y aura pas de troisième rdv chez psy pour agrément et que j'aurai ce papier le plus vite possible maintenant.

Anonyme a dit…

Bonjour et merci pour votre blog. Il est très beau, très émouvant et tellement précieux pour ceux qui comme nous démarrons nos démarches. Nous avons l'agrément et cherchons un orphelinat au Sénégal. Nous souhaitons adopter un enfant de 3 ou 4 ans. Nous avons un contact à Dakar mais elle ne connaît que la pouponnières des Soeurs Franciscaines.
Si vous le permettez, j'aimerais bien entrer en contact avec vous.
Bonne journée. Amicalement
Anne Matalon (e.matalon@noos.fr)

Anonyme a dit…

bonjour,

merci pour toutes ces infos. Je suis célibataire, maman d'une petite princesse de 6 ans née en Haiti, je viens juste d'obtenir un 2eme agrement . Le Sénégal me plait beaucoup . Je souhaiterai profiter de votre expérience. Pouvez vous m'accorder un peu de votre temps?
Amicalement,
elizanneelizanne@orange.fr
Monique

Anonyme a dit…

Bonjour

je souhaite adopter un enfant au senegal de 0 à 3 ans

j'aimerais beaucoup si possible avoir le contact de Adama pour qu'il m'aide a concrétiser ce rêve comme pour vous et votre jolie petite fille.

vickya@sunumail.sn

merci